5 conseils pour éviter les irritations du côlon en cette fin d'année | Digestiondifficile.fr

Digestiondifficile.fr

Mon Compte

5 conseils pour éviter les crises liées au syndrome du côlon irritable pendant les fêtes de Noël

5 conseils pour éviter les crises liées au syndrome du côlon irritable pendant les fêtes de Noël

Vivre avec le syndrome du côlon irritable (SCI), aussi nommé le syndrome de l’intestin irritable ou la colopathie fonctionnelle, n'est pas facile. Essayer de s’attaquer à ce trouble médical chronique et débilitant qui affecte l'une des composantes de l'appareil digestif peut s’avérer être une tâche délicate... Avoir à faire le tri entre les aliments, les boissons et autres éléments déclencheurs responsables des symptômes caractéristiques de ce syndrome tels que les douleurs abdominales, les maux de ventre, les ballonnements, la diarrhée et la constipation est souvent très frustrant pour les patients atteints de ce syndrome. 

PUBTraitement Proibs Côlon Irritable


Souffrir du SCI peut, pendant les fêtes de Noël, être encore plus problématique. Il existe de nombreux facteurs pendant cette période qui peuvent constituer un cocktail explosif conduisant à une augmentation de la sévérité des symptômes du côlon irritable.

Avant même le jour J, il y a le stress et l’anxiété liés au fait de devoir faire en sorte que tout le monde puisse recevoir un cadeau, sans parler de l’emballage de ces cadeaux, de la préparation des décorations de Noël et du repas. Le stress est généralement considéré comme étant l’une des causes principales du SCI et de ses symptômes subséquents.

Il y a ensuite les fêtes de Noël avec leurs aliments forts en matières grasses et boissons alcoolisées. Pour faire simple, cette période de l’année peut être difficile à gérer pour les millions de personnes qui souffrent en France du SCI. Mais ne vous inquiétez pas, l’équipe de Digestiondifficile.fr est là pour vous donner quelques conseils pour essayer d’éviter les crises :

Ne pas réduire les activités sportives
Il est tentant de mettre le frein à ses activités sportives pendant les fêtes. Il fait froid dehors, les journées sont courtes, il y a pas mal de programmes à regarder à la télé et la dernière chose qu’on a en général envie de faire est une dure session de gym. Il est pourtant préférable de conserver sa routine d’activités sportives. Non seulement les symptômes digestifs ont tendances à s’aggraver lorsque nous sommes moins actifs, mais faire de l’exercice est aussi une bonne manière de réduire le niveau de stresse !

Minimiser le stress dans la mesure du possible
Comme déjà évoqué, le stress est une des causes principales du syndrome du côlon irritable, et la période de Noël peut souvent en générer beaucoup. Par exemple, toutes les dépenses liées aux cadeaux, à la nourriture et aux boissons peuvent créer le chaos dans notre ventre. Dans la mesure du possible, essayez de planifier tout cela à l’avance. Cela pourrait se faire en achetant la majorité des cadeaux et autres articles essentiels bien avant la course habituelle de la fin décembre. Le yoga, les massages et la musique de relaxation peuvent aussi contribuer à réduire le stress.

Limiter l’alcool
L’alcool et le côlon irritable ne font pas bon ménage. L’alcool peut entraîner une augmentation de la sévérité des symptômes du côlon irritable car elle agit comme un irritant pour le côlon. La bière, en particulier, agit de manière négative sur les symptômes du côlon irritable. Pour ceux qui souhaitent éviter les flatulences et les ballonnements en cette période de fêtes, nous conseillons de réduire considérablement toutes les boissons à bulles comme la bière, les vins pétillants et les cocktails contenant du soda.

Contrôler la taille de vos portions
Aussi tentant soit-il de remplir ses assiettes de toutes ces matières grasses festives, il est préférable d'adopter une approche plus modérée. Souvenez-vous, plus on mange et plus le système digestif doit se battre pour traiter le volume de nourriture consommée… ce qui conduira inévitablement à des excès de gaz.

Attention à ce que vous mettez dans votre assiette
Essayez d’éviter les aliments très gras, dures à digérer car cela ne fera qu’augmenter les risques de diarrhée. Les principaux aliments à éviter sont, par exemple, le chocolat, les aliments frits ou encore les produits sur fond de pâte brisée ou feuilletée comme les quiches, ou les vol-au-vents. Les options plus saines seraient, par exemple, le saumon, la sole, le turbot, la truite, les crevettes, le bar ou les viandes maigres (optez plutôt pour la viande de dinde que le chapon ou l’oie).

Nous recommandons également de prendre au réveil, avant le petit déjeuner, un sachet de PROIBS. L'extrait de plantes que contient cet aliment diététique destiné à des fins médicales, conçu spécialement pour répondre aux besoins nutritionnels en cas de syndrome du côlon irritable agit naturellement contre les irritations du côlon et procure de nettes améliorations des symptômes liés à ce syndrome (effets cliniquement prouvés).

PLUS D'INFOS

 

PUBTraitement Proibs Côlon Irritable

1 commentaire

juil 24, 2018 • Posté par Madame Jacque Yvonne

Depuis quelques mois je souffre du syndrome de colon irritable ou colopathie fonctionnelle, j’ai un traitement antispasmodique et une poudre Bedelix, .ais il y a des jours our ca va mieux que d’autres, surtout diarrhée et maux de ventre, ainsi que des gargouillis.

Laisser un commentaire