Allergies et intolérances alimentaires | Digestiondifficile.fr

Digestiondifficile.fr

Mon Compte

Allergies et intolérances alimentaires

Allergies et intolérances alimentaires

De plus en plus de produits onéreux s’adressant aux personnes souffrant d'allergies et d'intolérances alimentaires font leur apparition dans les rayons de nos supermarchés. L'industrie alimentaire aurait-elle enfin compris qu'il existe des besoins médicaux auxquels il est nécessaire de répondre par le biais de produits alimentaires ? Ou s'agit-il juste d'une manœuvre afin de générer plus de profits en faisant payer significativement plus pour la nourriture qu'ils vendent ?

Voici un résumé des formes d'allergies et d'intolérances alimentaires les plus communes, comment elles diffèrent et comment elles affectent l'estomac et les intestins à travers, par exemple, des douleurs d'estomac, des ballonnements etc... Puisque ces intolérances peuvent parfois être changées ou aggravées par les symptômes du syndrome du côlon irritable (SCI), aussi désigné sous les termes de colopathie fonctionnelle ou de syndrome de l'intestin irritable, nous pensons qu'elles méritent d'avoir leur propre section détaillée. Au moins 5 à 10 % de la population mondiale, adultes et enfants compris, souffre, semble-t-il, d'allergie ou d'hypersensibilité non-allergique à de la nourriture. Les types de nourriture qui causent le plus fréquemment des allergies ou des intolérances incluent le lait, le poisson, les œufs, les légumes (par exemple, les arachides et le soja), les noix, les graines et le blé.

Pour commencer, il est important de faire la distinction entre les réactions allergiques et l’hypersensibilité non-allergique (intolérance alimentaire).

PUBTraitement Proibs Côlon Irritable


Allergies

Une allergie est une réaction immunitaire indésirable. Notre système immunitaire qui nous protège contre les bactéries pathogènes, virus et autres substances se met soudainement à réagir de manière forte contre les substances inoffensives. Ces substances sont appelées allergènes (une substance pouvant causer une allergie).

Les allergies peuvent être couramment divisées en deux groupes : les allergies à médiation IgE et les allergies non médiées par les IgE.

L'allergie à médiation IgE

L'allergie à médiation IgE, qui est la forme d'allergie alimentaire la plus fréquente, cause une réaction immédiate qui peut prendre de quelques secondes à plusieurs heures. Dans le cas d'une allergie à médiation IgE, le corps forme et accumule des cellules connues sous le nom d'anticorps IgE contre des substances que l'on trouve dans la nourriture que le corps ne peut pas tolérer. Par exemple, dans le cas d'une allergie aux arachides, les anticorps IgE sont formés contre les allergènes contenus dans l'arachide et, dans le cas d'une allergie aux œufs, les anticorps sont formés contre les protéines contenues dans l’œuf.

La présence de ces anticorps dans le sang peut conduire à des réactions rapides et puissantes dans les vaisseaux sanguins, par exemple dans les yeux, le nez, la gorge, les voies respiratoires et l’appareil gastro-intestinal. La réaction est souvent rapide et les allergènes provoquent une irritation et un gonflement des tissus.

L'allergie non médiée par les IgE

Lors d'une allergie non médiée par les IgE, notre système immunitaire réagit sans produire d'anticorps. Les allergènes peuvent être tout ce qui circule dans l'air autour de nous comme dans le cas de l'allergie au pollen, de l'allergie aux poils et de l'allergie à la poussière. Mais le corps peut aussi réagir de manière forte aux substances, souvent les protéines, qui font naturellement partie de notre régime alimentaire, causant ce qui était auparavant appelé une allergie alimentaire. Les allergies les plus courantes sont les allergies aux noix, aux poissons, aux mollusques et aux œufs. Ces allergies peuvent causer des dommages ou même mettre la vie en danger. Les symptômes de l'allergie alimentaire apparaissent souvent immédiatement après un repas, mais elles peuvent aussi se déclarer après quelques heures et même quelques jours. Cela pourrait prendre particulièrement plus de temps dans le cas de réactions allergiques non médiées par les IgE.

On ne sait pas exactement pourquoi certaines personnes souffrent d'allergies et d'autres non. Il y a néanmoins beaucoup plus de chances d’hériter et de développer des allergies dont nos parents souffrent déjà. Les allergies peuvent se déclarer à n'importe quel âge, même s'il est plus fréquent qu'elles apparaissent dès le plus jeune âge. Parfois, les allergies alimentaires peuvent même disparaître en vieillissant. Cependant, certaines allergies comme l'allergie aux arachides et les allergies aux mollusques, qui se manifestent souvent à un âge plus avancé, disparaissent rarement.

Autres hypersensibilités non-allergiques (intolérance alimentaire)

Dans le cas d'une hypersensibilité non-allergique ou intolérance alimentaire, il n'y a pas de réponse du système immunitaire. Au lieu de cela, une substance dans l'alimentation cause le problème de différentes manières, comme par exemple dans le cas d’une intolérance au lactose où le corps n’est pas capable de décomposer le lactose entièrement, ce qui pourrait causer une gêne locale dans le tube digestif. Il se pourrait également que le régime alimentaire contienne des substances qui génèrent des réactions directes similaires à celles que l'on pourrait avoir lors d'une allergie. Par exemple, les histamines, qui sont aussi libérées lors d'une réaction allergique, peuvent venir de la consommation de certains aliments comme le fromage, le maquereau, le thon et le vin rouge. D'autres substances qui peuvent causer des réactions d'hypersensibilité sont l'acide acétylsalicylique, l'acide benzoïque, les colorants azoïques, sulfites et antioxydants.

Symptômes

Les symptômes les plus fréquents d'une allergie ou d'une réaction d’hypersensibilité non-allergique proviennent du tube digestif (nausée, douleur d'estomac, diarrhée, colique et vomissements pour les enfants en bas âge), la peau (urticaire, eczéma) ou voies respiratoires (asthme, toux, flegme, écoulement nasal). Démangeaisons de la bouche, gonflement (lèvres et gorge) et larmoiement sont aussi fréquents. Le choc anaphylactique (réaction violente à l'allergie) est rare mais est aussi une maladie potentiellement mortelle qui peut affecter les personnes atteintes d'allergies. Un choc anaphylactique requiert un soin intensif immédiat.

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de différentes allergies alimentaires et intolérances alimentaires.

Intolérance au gluten - Maladie cœliaque

La maladie cœliaque ou, appelée plus couramment, intolérance au gluten est une maladie qui rend les personnes sensibles/intolérantes au gluten et aux protéines similaires au gluten. L'ingestion de gluten par une personne souffrant d'une intolérance au gluten conduit à une réaction immunitaire qui endommage la muqueuse intestinale. Les enfants souffrant d’une intolérance au gluten peuvent subir une perte de poids, diarrhée fétide etc. La fatigue et la basse numération globulaire sont fréquentes chez les adultes qui en sont touchés. Étant donné que la fonction intestinale est perturbée par le gluten, une intolérance au gluten non traitée peut mener à une malnutrition et, par conséquent, une personne étant atteinte de la maladie cœliaque se doit d’exclure le gluten de son alimentation pendant toute sa vie. Le gluten se trouve dans différents grains comme le blé, le seigle et l’orge, et donc dans toute une variété d’aliments à base de ces grains. Il existe de nombreux produits sans gluten qui comportent par exemple du riz, du sarrasin ou du maïs qui est naturellement sans gluten. L’avoine est aussi généralement tolérée par la plupart des personnes.

Allergie aux œufs

Dans le cas d’une allergie aux œufs, une personne allergique réagit souvent aux allergènes trouvés dans le blanc d’œuf, néanmoins les protéines que l’on trouve dans le blanc d’œuf peuvent aussi être allergéniques. Les réactions fréquentes à l’allergie aux œufs sont l’eczéma et l’asthme. Les adultes atteints d’une allergie aux œufs peuvent parfois être allergiques à la volaille et à la viande de poulet et peuvent, de plus, avoir une allergie respiratoire aux animaux à plumes. Ceux qui souffrent d’une allergie aux œufs doivent éviter une alimentation contenant de l’œuf. Quelques exemples d’aliments qui contiennent en général de l’œuf sont les pâtes, les crêpes, le pain, les hamburgers et la glace.  

Allergie aux légumineuses – arachides et soja

En termes d’allergie aux légumineuses, nous avons par exemple les arachides, les graines de soja, les pois, les lentilles, les lupins et les pois chiches. Ces allergies se manifestent souvent tôt dans la vie et durent toute une vie. On peut souvent réagir à différents types de légumineuses. Les allergies aux arachides et au soja peuvent être très sérieuses et causer des réactions allergiques pouvant entraîner la mort. Les légumineuses peuvent être trouvées dans différents aliments comme dans le chocolat, la glace, les snacks, le pesto, les boulettes de viande, les saucisses, le kebab, le pain, les biscuits.

Allergie aux protéines du lait de vache

Ne pas confondre l’allergie au lait de vache avec l’intolérance au lactose ! L’allergie au lait de vache est plus fréquente chez les nourrissons et se manifeste souvent lorsque l’enfant commence à consommer du lait de vache. Cependant, l’allergie disparaît aussi souvent avant que l’enfant commence l’école. Les symptômes communs de l’allergie au lait de vache sont la douleur à l’estomac, les vomissements, l’urticaire et la diarrhée. Dans de rares cas, l’allergie au lait de vache peut aussi causer un choc anaphylactique. En cas d’allergie au lait de vache, il est nécessaire d’éviter complètement les produits laitiers (cela inclut les produits sans lactose). Le lait de vache est présent un peu partout, de la crème au fromage en passant par le beurre, la glace et les viennoiseries au chocolat.

Allergie au poisson

Les allergies au poisson se déclarent en général très tôt et persistent souvent pendant toute la vie. Les symptômes fréquents, pour une personne atteinte d’une allergie au poisson et ingérant du poisson, sont de l’urticaire, des nausées et des vomissements. On peut être allergique à différentes espèces. Les allergies aux fruits de mer ne doivent pas être confondues avec les réactions d’hypersensibilité ou les intolérances alimentaires qui peuvent se produire avec certains poissons qui contiennent beaucoup d’histamine.

Allergie aux mollusques

L’allergie aux mollusques se déclare plus communément à l’âge adulte avec des symptômes comme de l’urticaire, des nausées et des vomissements. On est souvent allergique à la crevette, au crabe, à la langouste et au homard mais on peut aussi réagir et être allergique à d’autres mollusques comme les huîtres et les moules. Comme pour les allergies au poisson, l’allergie aux fruits de mer ne devrait pas être confondue avec l'intolérance alimentaire ou pseudo-allergie où le corps réagit à des niveaux élevés d’histamine qui peut aussi se trouver dans certains fruits de mer.

Allergie aux noix et grains

Noix, amandes et grains sont des causes fréquentes d’allergies avec des symptômes comme des démangeaisons au niveau de la bouche et de la gorge, de l’urticaire, de l’eczéma, de l’écoulement nasal, des vomissements et des larmoiements.
Un choc anaphylactique peut aussi se produire. Il est commun de ressentir des démangeaisons dans la bouche lors d’une consommation de noisettes ou d'amandes lorsque l’on souffre également d'une allergie au pollen de bouleau, de noisetier et d'aulne.
Les noix sont présentes dans une variété d'aliments comme dans les pâtisseries, les céréales, la salade et beaucoup de plats asiatiques.

Intolérance au lactose

L’intolérance au lactose, appelée aussi la déficience en lactase, est l’incapacité à digérer le lactose qui est un sucre se trouvant dans le lait et, dans une moindre mesure, dans les produits laitiers élaborés. Comme précédemment mentionné, l’intolérance au lactose est différente de l'allergie au lait de vache. C'est la déficience ou incapacité à produire l'enzyme digestive, la lactase, qui décompose le lactose. Le lactose non décomposé peut ensuite servir de source d’énergie pour les bactéries dans les intestins qui peuvent nous aider à décomposer le lactose, mais aussi potentiellement causer des problèmes comme des flatulences. Tous les mammifères cessent généralement de produire de la lactase, devenant intolérant au lactose, une fois qu'ils passent du lait maternel à un régime alimentaire complet. Les humains ont cependant évolué en développant ce que l'on appelle la persistance de la lactase, et continuent à produire du lactose à l’âge adulte. Ce qui veut dire que, dans une certaine mesure, nous sommes tous intolérants au lactose : il y a une limite à la quantité de lactose que nous pouvons décomposer. En Suède, par exemple, la population est inhabituellement tolérante au lactose. Néanmoins, dans beaucoup d'autres endroits du monde, particulièrement en Afrique et en Asie, les gens ne supportent pas de boire de grandes quantités de lait parce qu'ils manquent considérablement de l'enzyme ''lactase''. Une personne qui est intolérante au lactose se doit de limiter sa consommation de lait normal, de crème, et aussi de produits laitiers dans une certaine mesure.

Hypersensibilité aux fruits et légumes

Différents fruits, baies et légumes peuvent parfois causer des réactions d’hypersensibilité comme des démangeaisons de la gorge et autour de la bouche et de l'urticaire. Il est commun, par exemple, que les personnes souffrantes d'une allergie au pollen de bouleau réagissent aussi aux pommes crues et aux fruits à noyau (comme les cerises, les pêches et les prunes).

Saviez-vous que…

… la nourriture contenant l'un des ingrédients suivant (qui peuvent être allergéniques) doit le mentionner sur son emballage ?
Les arachides, les noix (noix de cajou, noisette, noix de macadamia, pistache, amande, noix du Brésil, noix de pecan), le lupin, les mollusques (calamar, escargot etc.), les crustacés, le poisson, le lait, le céleri, la moutarde, les graines de sésame, les graines de soja, les graines de céréales contenant du gluten, des œufs, du sulfure de dioxyde et des sulfites (à 10 mg/kg ou plus de sulfite dans le produit).

Êtes-vous allergique ? Veillez à toujours lire la liste des ingrédients attentivement, même pour les produits que vous achetez habituellement, car le contenu peut avoir été changé.

Nous proposons sur ce site une nouvelle solution dans la prise en charge du syndrome du côlon irritable : PROIBS® est un aliment diététique spécialement conçu pour répondre aux besoins nutritionnels en cas de syndrome du côlon irritable. Son efficacité à soulager les symptômes caractéristiques du syndrome du côlon irritable tels que les douleurs abdominales, les maux de ventre, les ballonnements, la diarrhée et la constipation a été cliniquement démontrée.

PLUS D'INFOS

PUBTraitement Proibs Côlon Irritable

Sources :

Livsmedelsverket (The National Food Administration, Sweden)

Food allergies and intolerances (Letter from Livsmedelsverket)

 

Laisser un commentaire