Côlon irritable : nouvelle découverte relative aux cellules immunitaires | Digestiondifficile.fr

Digestiondifficile.fr

Mon Compte

Côlon irritable : nouvelle découverte relative aux cellules immunitaires

Côlon irritable : nouvelle découverte relative aux cellules immunitaires

Le syndrome du côlon irritable (SCI), aussi appelé syndrome de l’intestin irritable ou colopathie fonctionnelle, est un trouble gastro-intestinal fonctionnel aux symptômes multiples. Il s’agit de l’un des troubles les plus fréquents au monde, qui affecterait plus de 10% de la population adulte et se caractérisant par des malaises ou des sensations douloureuses au ventre.

On distingue 3 sous-catégories du SCI : le SCI à dominante de diarrhée (SCI-D), le SCI à dominante de constipation (SCI-C) et le SCI avec une alternance des deux (SCI-M). D’après un article publié dans le magazine Gut, les patients souffrant du SCI à dominante de diarrhée auraient en commun un épuisement de leurs cellules T lors d’une poussée de symptômes, les distinguant des autres sous-catégories du SCI.

‘‘Nous avons découvert pour la première fois que les cellules T des patients atteints du SCI-D semblaient comme épuisées,’’ a déclaré le docteur Patrick Hugues de l’institut pour la recherche médicale d’Australie, lors d’une conférence de presse. ‘‘Ces cellules immunitaires ordinairement actives répondent moins bien aux stimulations, entrainant une baisse du nombre de médiateurs qu’elles libèrent ainsi qu’une réduction de leur division. Ce type de réaction est couramment observé lors d’infections chroniques.’’

Le Dr. Hugues et ses collègues ont réalisé une étude longitudinale afin de comparer la fonction immune de 11 patients atteints du SCI à la fois lorsqu’ils ne présentaient pas de symptômes et lorsqu’ils éprouvaient une poussée de symptômes (âge moyen : 59 ans ; 10 femmes ; 5 ayant le SCI-D, 4 ayant le SCI-M, 2 ayant le SCI-C). Les chercheurs ont analysé les échantillons sanguins et les réponses aux questionnaires individuels auxquels ont répondu les participants au cours de cette étude s’étalant sur une année.

En analysant tous les sous-types du SCI ensemble, ils ont constaté que la sécrétion de cytokines et la capacité proliférative étaient comparable à la fois en termes de présence et d’absence des symptômes. Cependant, une fois les sous-types stratifiés, seul les patients atteints du SCI-D ont montré une réduction à la fois en termes de concentrations d’interféron et de prolifération de cellules T auxiliaires lors de poussées de symptômes.

Une production accrue d’hormones du stress pourrait expliquer la capacité de réactivité réduite des cellules T, mais on constate cela pour toutes les sous-catégories du SCI lors de poussées de symptômes, ont déclaré les chercheurs, en ajoutant : ‘‘par ailleurs, les cellules T peuvent peut-être déjà être dans un état d’épuisement et, par conséquent, être moins réactives aux stimulations du SCI-D, éventuellement à cause d’une infection sous-clinique.’’

Les chercheurs ont également observé que, bien que la fonction immunitaire soit déterminée par l'environnement tissulaire, il n’est pas clair encore si le tissu intestinal des patients souffrant du SCI donnerait des résultats similaires à cause de la difficulté à effectuer des prélèvements répétés d’échantillons de tissu intestinal.

‘‘C’est une découverte importante, notamment parce qu’elle nous permet de mieux distinguer les différents types de SCI,’’ a déclaré le Dr. Hughes dans son communiqué de presse. ‘‘Cela pourrait éventuellement nous aider à mieux comprendre comment diagnostiquer et traiter ce trouble.’’

Pour conclure, le Dr. Hughes et ses collègues ont estimé que les chercheurs devraient s’efforcer de systématiquement collecter des données relatives aux sous-catégories du SCI ainsi qu’au profile symptomatique au moment de l’échantillonnage des tissus afin de caractériser de manière précise les profiles immunitaires du syndrome du côlon irritable.

Vous souffrez d’irritations du côlon ? Nous recommandons PROIBS®, un aliment diététique destiné à des fins médicales spéciales pour vos besoins nutritionnels en cas de syndrome du côlon irritable à l’efficacité cliniquement prouvée. Pour en savoir plus, veuillez cliquer sur le bouton ci-dessous :

PLUS D'INFOS

1 commentaire

nov 17, 2017 • Posté par Raymond Pimpie

J’ai commande votre produit a un moment ou je souffrais beaucoup de mes intestins mais a la fin du traitement les douleurs ont disparues et maintenant tout va pour le mieux país en continuant de prendre des ferments lactiques.

Laisser un commentaire