La constipation est fréquente chez les enfants atteints du syndrome du | Digestiondifficile.fr

Digestiondifficile.fr

Mon Compte

La constipation est fréquente chez les enfants atteints du syndrome du côlon irritable

La constipation est fréquente chez les enfants atteints du syndrome du côlon irritable

Des différences entre les effets du syndrome du côlon irritable (que l’on appelle aussi le syndrome de l'intestin irritable ou la colopathie fonctionnelle) sur les enfants et les adultes ont été mises en évidence lors de deux publications scientifiques. Chez les adultes, la distribution entre les différents sous-types est considérée comme étant relativement homogène, alors que dans ces deux articles il est affirmé que le syndrome du côlon irritable avec constipation est la forme la plus commune chez les enfants atteints de ce syndrome. On rapporte la présence du syndrome du côlon irritable avec constipation dans 45% et 58% des cas où les enfants souffrent du syndrome du côlon irritable. Chaque article souligne l'importance d’être en mesure de déterminer les sous-types du syndrome du côlon irritable dont le patient souffre (le syndrome du côlon irritable avec de la constipation, ou avec de la diarrhée, ou avec un mixe entre diarrhée et constipation, ou non sous-typé) avant de choisir le traitement.

Relativement peu d’études ont été réalisées sur la manière dont les sous-types du syndrome du côlon irritable sont distribués parmi les enfants et les adolescents qui souffrent de ce trouble. Cependant, deux études ont été récemment publiées, à peu près au même moment, dans lesquelles ces différences ont été étudiées plus en détails.

Dans la première étude réalisée aux USA, au Texas Children's Hospital (Self, MM., Et. Al.), 129 enfants âgés de 7 à 18 ans qui réunissent les critères de Rome II pour les enfants atteints du syndrome du côlon irritable, ont été étudié. La fréquence des selles de ces enfants a été rapportée pendant deux semaines et fut classifiée en fonction des critères de Rome III pour adultes atteints du syndrome du côlon irritable. Ils ont également comparé les différents sous-types en prenant en compte les variables démographiques et l’expérience de la douleur.

Les résultats de cette étude montrent qu'approximativement 58% des enfants pourraient être classifiés comme étant atteints du syndrome du côlon irritable avec de la constipation, qui était, par conséquent, le sous-type le plus fréquent parmi les enfants alors que le syndrome du côlon irritable avec un mix entre diarrhée et constipation était le moins commun (à peu près 2%). Près d'un tiers des enfants reste non classifié (syndrome du côlon irritable non sous-typé), alors que près de 5% peut être classifié comme étant atteint du syndrome du côlon irritable avec diarrhée. Cependant, aucunes différences ont été trouvées entre les variables démographiques (genre, âge et ethnicité) ou la douleur.

De telles différences ont été néanmoins trouvées dans la deuxième étude (Giannetti E et. Al.). Dans cette étude, ils ont analysé 100 enfants Italiens âgés entre 4 et 17 ans atteints du syndrome du côlon irritable selon les critères de Rome III. Ces analyses furent dirigées de manière similaire en termes de jugement à celle précédemment mentionnée, mais celle-ci dura une année entière. Bien que cette étude ait également démontré que le syndrome du côlon irritable avec de la constipation était la forme la plus fréquente, on a cependant pu constater que le cas était plus fréquent chez les filles. Parmi les enfants, 29% souffraient du syndrome du côlon irritable avec diarrhée, mais, dans ce cas, il était plus fréquent chez les garçons que chez les filles. Il fut également démontré que 24% des enfants ont aussi changé de classification de sous-type du syndrome du côlon irritable pendant la période de l’étude.

Il semblerait donc que le syndrome du côlon irritable chez les enfants puisse différer quelque peu de celui affectant les adultes. Cependant, d’autres études doivent être effectuées afin de pouvoir déterminer si il diffère également entre les garçons et filles et, si c'est le cas, de confirmer en quoi.

Le syndrome du côlon irritable est relativement fréquent chez les enfants mais, comme pour les adultes qui en sont affectés, il est important de se souvenir que, même si ce trouble fonctionnel peut poser des problèmes majeurs dans la vie de tous les jours, le syndrome du côlon irritable est une maladie bénigne même chez les enfants. Une fois que le syndrome du côlon irritable a été diagnostiqué par le médecin et qu'il a exclu les autres causes de symptômes, vous pouvez calmer l'enfant et l'aider à gérer les symptômes. Giannetti E et. al. souligne et rappelle aux parents que, les inquiétudes chez les parents au sujet de la condition de leurs enfants peut parfois aggraver les symptômes du syndrome du côlon irritable de ces enfants. De nombreuses fois il s'est révélé bénéfique d'encourager l'enfant à conserver ses activités normales de tous les jours malgré sa condition. Le régime alimentaire, l'exercice physique et les activités de tous les jours sont des aspects importants pour affronter ces problèmes même chez les enfants.

Références:
Subtypes of Irritable Bowel Syndrome in Children and Adolescents.
Self MM, Czyzewski DI, Chumpitazi BP, Weidler EM, Shulman RJ.
Clin Gastroenterol Hepatol. 2014 Jan 28. pii: S1542-3565(14)00139-6. doi: 10.1016/j.cgh.2014.01.031. [Epub ahead of print]
Subtypes of Irritable Bowel Syndrome in Children: Prevalence at Diagnosis and at Follow-Up.
Giannetti E, De'angelis G, Turco R, Campanozzi A, Pensabene L, Salvatore S, de Seta F, Staiano A.
J Pediatr. 2014 Jan 31. pii: S0022-3476(13)01589-8. doi: 10.1016/j.jpeds.2013.12.043. [Epub ahead of print]

 

La Formule PROIBS®

Laisser un commentaire