Côlon irritable : intestins et cerveau affectés par les bactéries | Digestiondifficile.fr

Digestiondifficile.fr

Mon Compte

Les bactéries intestinales affectent les intestins et le cerveau des patients atteints du syndrome du côlon irritable

Les bactéries intestinales affectent les intestins et le cerveau des patients atteints du syndrome du côlon irritableUne nouvelle étude – effectuée par des chercheurs de l’institut ‘‘Farncombe Family Digestive Health Research’’ de l’université de McMaster en collaboration avec les chercheurs de l’université de Waterloo, au Canada – pourrait avoir révélé un lien entre les bactéries intestinales chez les patients atteints du syndrome du côlon irritable (SCI) et leurs symptômes comportementaux.

Le SCI, appelé aussi syndrome de l’intestin irritable ou colopathie fonctionnelle, est un trouble gastro-intestinal qui affecte près de 11 % de la population mondiale. Les femmes sont généralement plus touchées que les hommes.

Cette nouvelle étude menée par le Dr. Premysl Bercik et le Dr. Stephen Collins a pour objectif de déterminer si le microbiote fécal d’humains atteints du SCI peut altérer la fonction de l’intestin et du cerveau chez les souris.

Les bactéries intestinales d’humains atteints du SCI transmetteuses de symptômes chez les souris

Pour les besoins de leur étude, les chercheurs ont sélectionné des individus n’ayant pas le SCI ainsi que deux groupes de patients atteints du SCI : un groupe souffrant également d’anxiété et un groupe n’en souffrant pas. À l’aide de transplantations fécales, ils ont transmis le microbiote de ces humains chez des souris de laboratoire.

Suite à la transplantation, les souris ont développé des symptômes gastro-intestinaux et comportementaux similaires à ceux de leurs donneurs. Les souris ont connu un dysfonctionnement du transit gastro-intestinal (changement de la durée nécessaire pour la nourriture de passer de l’estomac aux intestins), un dysfonctionnement de la barrière intestinale (le tube digestif ne protège plus suffisamment contre les bactéries externes nocives comme il le ferait normalement), de l’inflammation et des comportements indiquant de l’anxiété.

Un chercheur associé de l’institut ‘‘Farncombe Family Digestive Health Research’’ de l’université de McMaster et également auteur principal de cette étude, Giada De Palma, nous explique la signification de ces conclusions :

‘‘C’est une étude déterminante parce qu’elle nous permet d’aller au-delà d’une simple association, mais vers des éléments concrets qui démontrent que les changements dans le microbiote impactent aussi bien les réactions intestinales que comportementales dans le cas du SCI.’’

Selon les auteurs, les résultats de leur étude renforce les preuves qui s’accumulent selon lesquelles le microbiote intestinal peut affecter le cerveau et une gamme de troubles mentaux. ‘‘Le microbiote intestinal pourrait jouer un rôle dans la gamme de troubles du cerveau allant de l’humeur ou anxiété à d’autres problèmes comme l’autisme, la maladie de Parkinson et la sclérose en plaques’’.

Les auteurs de cette étude concèdent, néanmoins, qu’il sera nécessaire d’effectuer plus de recherche afin de clarifier pleinement les liens entre ces conditions.

 

Nous proposons sur ce site une nouvelle solution dans la prise en charge du Syndrome du Côlon Irritable. Il s'agit d'un aliment diététique spécialement développé pour répondre aux besoins nutritionnels en cas de syndrome du côlon irritable. PROIBS® fonctionne grâce à un extrait de plante et son efficacité à réduire les symptômes liés au syndrome du côlon irritable tels que les douleurs abdominales, les maux de ventre, les ballonnements, la diarrhée et la constipation a été prouvée scientifiquement. 

PLUS D'INFOS

Laisser un commentaire