Quand le syndrome du côlon irritable rencontre la fatigue chronique | Digestiondifficile.fr

Digestiondifficile.fr

Mon Compte

Quand le syndrome du côlon irritable rencontre celui de la fatigue chronique

Quand le syndrome du côlon irritable rencontre celui de la fatigue chronique

Le syndrome du côlon irritable (SCI), autrement nommé syndrome de l’intestin irritable ou colopathie fonctionnelle, et le syndrome de fatigue chronique (SFC) vont souvent de pair. Bien que les chercheurs travaillent activement sur le sujet afin d’aider les patients à prendre en charge ces deux troubles, on ignore encore la raison exacte de ce lien.

On constate fréquemment une coexistence entre le SCI et le SFC. Séparément, chacun d’entre eux présente ses propres défis, mais ensemble ils peuvent avoir un effet négatif très important sur la vie de tous les jours. Et, étant donné que la cause de chacun d’entre eux demeure encore un mystère, il en est de même pour celle qui fait qu’ils se manifestent souvent ensemble.

Les études montrent que de nombreux éléments mènent au développement de ces deux syndromes. Les chercheurs qui se sont penchés sur les facteurs que ces deux troubles ont en commun ont développé plusieurs théories en se basant sur des preuves scientifiques qui pourraient expliquer pourquoi souvent ils coexistent – cela inclut des infections, des problèmes immunitaires, et une perception plus aiguë de la douleur, parmi d’autres. Notons tout de même que le dénominateur commun n’a pas encore été identifié par les scientifiques.

‘‘Ces troubles sont complexes et c’est la raison pour laquelle il est si difficile de dire qu’un test sanguin ou autre type de test médical pourra permettre le diagnostic de ces syndromes’’, a déclaré le docteur Chang, directrice de clinique et professeure de médecine à l’université de Los Angeles. ‘‘Ils sont tous les deux multifactoriels’’.

Comprendre ces 2 syndromes

S’agissant du SCI, les intestins ne fonctionnent plus correctement, causant des douleurs abdominales et un changement du transit intestinal (diarrhée et/ou constipation). Pour être diagnostiqué SCI, il faut présenter des douleurs abdominales récurrentes en moyenne au moins une fois par semaine durant les 3 derniers mois. Le SCI est considéré comme étant un trouble gastro-intestinal fonctionnel, cela signifie qu’aucun problème d’ordre anatomique, comme le cancer ou la colite, n’est identifié dans les intestins.

Pour ce qui est de la fatigue chronique, on ressent bien plus que de la simple fatigue. On souffre d’une fatigue inexpliquée et persistante qui dure pendant au moins six mois et qu’on ne peut atténuer par le repos. Etant donné qu’il n’existe pas de test permettant d’en faire le diagnostic, les docteurs se basent sur les symptômes pour établir leur conclusion. Outre la fatigue, on doit également avoir au moins quatre des symptômes suivants pour en recevoir le diagnostic :

  • Douleur musculaire
  • Mal de gorge
  • Troubles du sommeil
  • Maux de tête
  • Ganglions lymphatiques sensibles
  • Problèmes de mémoire
  • Ne pas se sentir bien pendant plus d’une journée suite à de l’activité physique
  • Douleurs articulaires

Ces symptômes peuvent ressembler à ceux liés à d’autres maladies ou troubles donc il est nécessaire pour le docteur, dans un premier temps, d’exclure d’autres causes avant de parvenir à un diagnostic définitif du syndrome de fatigue chronique. Environ 25% des personnes atteintes du SFC sont frappées d’une invalidité totale alors que le reste peut continuer à vivre une vie normale mais avec certaines restrictions.

On notera également qu’à la fois le syndrome du côlon irritable et celui de fatigue chronique sont diagnostiqués plus fréquemment chez les femmes que chez les hommes.

Quel lien entre la fatigue chronique et le côlon irritable ?

Selon le docteur Chang, de nombreux facteurs peuvent contribuer au développement de ces deux troubles. Voici donc quelques pistes :

Une réaction immunitaire hyperactive. La théorie des scientifiques sur le SCI est qu’une réaction immunitaire dans l’intestin pourrait amener une altération des sécrétions ou de la manière qu’a l’intestin de passer les selles ou de ressentir la douleur, causant des symptômes. En cas de SFC, une anomalie du système immunitaire pourrait causer la production de substances inflammatoires liées à la fatigue.

Les syndromes post-infectieux. D’après le Dr. Chang, il arrive parfois que le SCI se développe suite à une gastro ou une intoxication alimentaire. Même chose pour la fatigue chronique que l’on a décelée chez des patients suite à une infection bactérienne, virale ou parasitaire. ‘‘En fait, pour le SFC, la théorie principale est qu’une forme d’infection serait à l’origine des symptômes.’’

Un lien entre la giardiose, le SCI et le SFC a été établi lors d’une étude norvégienne, publiée dans le journal ‘’Gut’’ en 2011. Les chercheurs ont analysé les événements qui ont suivi la contamination de l’eau par le parasite dans la ville de Bergen, en Norvège, causant des diarrhées, des douleurs d’estomac et d’autres troubles intestinaux. La santé de 800 des personnes qui ont été affectées par l’infection puis guéries a été comparée avec celle de personnes n’ayant pas été infectées. 3 ans après la maladie, 46 % du groupe ayant été infecté a développé des symptômes liés au côlon irritable contre 14 % chez ceux n’ayant pas été infectés. Près de 46 % des personnes ayant été atteintes d’un giardiose ont également indiqué souffrir de fatigue chronique contre 12 % chez ceux n’ayant pas été infectés. Près de 12 % des personnes infectées ont rapporté souffrir des deux troubles (SCI et SFC).

La perception accrue de la douleur. Les personnes atteintes du SCI et éventuellement celles souffrant du SFC ont tendance à ne pas gérer la douleur de la même manière que celles qui ne sont pas affectées par ces troubles. D’après le Dr. Chang : ‘‘Admettons que je souffre du SCI ou d’autres douleurs chroniques, que ce ne soit pas le cas pour vous et que quelqu’un exerce une pression intense sur le bout de notre doigt. Pour un niveau égal de pression appliquée, la douleur que je ressentirais serait bien plus intense. Je lui donnerais 8 sur une échelle de 10 et vous lui donneriez 2 sur 10. Le seuil de pression pour lequel je ressentirais de la douleur serait plus bas que le vôtre.’’ Pour le syndrome du côlon irritable, la sensibilité accrue se manifeste principalement dans les intestins.

La prédisposition génétique. Les chercheurs essayent également de déterminer si les variations génétiques rendent les gens plus susceptibles d’être atteints du SCI, de la fatigue chronique ou d’autres syndromes fonctionnels.

Les facteurs environnementaux comme, par exemple, le fait d’avoir à s’occuper d’un parent malade ou le stress généré par la perte d’un emploi pourraient aussi contribuer au développement de ces troubles ou déclencher une crise, rapporte le Dr. Chang. Elle ajoute également : ‘’Le stress chronique combiné à un certain type génétique pourrait éventuellement prédisposer une personne à développer le syndrome du côlon irritable et de fatigue chronique.’’

Traiter le syndrome du côlon irritable et de fatigue chronique

Lorsque le SCI et le SFC se chevauchent, vous avez à faire face à un certain nombre de challenges. ‘‘Il faut traiter des symptômes multiples, et les gérer peut être difficile pour les patients qui se sentent accablés,’’ selon le Dr. Chang. En plus des traitements adaptés à chaque symptôme, le Dr. Chang à recourt à des interventions qui peuvent être utiles pour les deux syndromes à la fois :

  • La thérapie cognitive comportementale. La thérapie par le dialogue peut être une manière de se procurer des outils afin de gérer le syndrome, d'avoir un sentiment d’être en contrôle de la situation, et de se sentir moins accablé.
  • Les médicaments permettant de soulager la douleur. Pour prendre connaissances des différents médicaments permettant de soulager la douleur provenant de ces deux syndromes, il est préférable d’en parler à son médecin. 
  • Des changements de mode de vie. Avoir des activités de routine et une structure de vie au quotidien et ne pas se surmener peut aider à soulager les symptômes à la fois du syndrome du côlon irritable et de fatigue chronique.

Pour conclure, le Dr. Chang ajoute qu’une meilleure humeur et un sommeil de qualité contribuent aussi à améliorer ces deux troubles.

Nous proposons sur ce site une nouvelle solution dans la prise en charge du syndrome du côlon irritable : PROIBS® est un aliment diététique spécialement conçu pour répondre aux besoins nutritionnels en cas de syndrome du côlon irritable. Son efficacité à soulager les symptômes caractéristiques du syndrome du côlon irritable tels que les douleurs abdominales, les maux de ventre, les ballonnements, la diarrhée et la constipation a été cliniquement démontrée.

PLUS D'INFOS

 

PUBTraitement Proibs Côlon Irritable

Laisser un commentaire