Quelles sont les causes de la constipation ? | Digestiondifficile.fr

Digestiondifficile.fr

Mon Compte

Quelles sont les causes de la constipation ?

Quelles sont les causes de la constipation ?

La constipation est l’un des problèmes intestinaux les plus fréquents : plus de la moitié des gens y sont confrontés à un moment ou à un autre. Une personne sur cinq souffrirait même de constipation chronique (de longue durée).

La constipation se manifeste lorsque le côlon absorbe trop d’eau ou lorsque les muscles dans le côlon se contractent mal, ce qui fait que les selles se déplacent trop lentement et perdent plus d’eau.

Voyons donc quelles sont les causes principales de constipation :

1. Le syndrome du côlon irritable
Également appelé le syndrome de l’intestin irritable ou la colopathie fonctionnelle. En comparaison avec le reste de la population, les personnes souffrant du syndrome du côlon irritable sont beaucoup plus fréquemment constipées.

2. Le manque d’activité physique
La constipation peut se manifester lorsque l’on devient trop physiquement inactif. C’est particulièrement le cas pour les personnes âgées.

Nous savons que lorsque quelqu’un reste allongé pendant une longue période - pendant plusieurs jours ou semaines - le risque de constipation devient alors significativement plus élevé. Il n’existe pas de consensus des experts sur la raison à cela. Certains disent que l’activité physique garde notre métabolisme élevé, faisant fonctionner la plupart des choses dans notre corps plus rapidement. Les personnes âgées ont tendance à avoir un style de vie plus sédentaire en comparaison avec les personnes plus jeunes et ont, par conséquent, plus de chances d’être constipées. Les personnes qui sont actives physiquement ont beaucoup moins de chances de devenir constipé que celles qui sont inactives.

3. Certains médicaments
On oublie souvent qu’il existe beaucoup de médicaments qui peuvent causer de la constipation. Les plus connus sont :

- Les antidépresseurs, comme l’amitriptyline (Elavil) et l’imipramine (Tofranil)
- Les diurétiques comme le chlorothiazide (Diuril)
- Les médicaments de blocaqe du canal calcium comme le diltiazem (Cardizem) et le nifedipine (Procardia)
- Les narcotiques (opioïde) anti-douleurs, comme la codéine (Tylenol#3), l’oxycodone (Percocet), et l’hydromorphone (Dilaudid)
- Les antiacides contanant de l’aluminium comme l’Amphojel et le Basaljel
- Les anticonvulsivants comme le phenytoin (Dilantin) et les suppléments de fer carbamazepine (Tegretol)

4. Le manque de fibres dans le régime alimentaire
Il est connu que ceux qui ont un régime alimentaire qui inclus une bonne quantité de fibres sont beaucoup moins susceptibles de souffrir de constipation. Les aliments pauvres en fibres comme le fromage, la viande et les œufs contiennent beaucoup de graisse. Si vous en consommez, assurez-vous également de bien manger des fruits, des légumes et des grains entiers – qui sont riches en fibres.

Il existe deux types principaux de fibres : soluble et insoluble. La fibre soluble se dissout dans l’eau et ce n’est pas le cas pour la fibre insoluble. La fibre ne peut être digérée. Cependant, la fibre soluble est transformée lors du passage dans le tube digestif, où elle est fermentée par les bactéries. La fibre soluble absorbe l’eau et devient gélatineuse en se faisant. La fibre insoluble passe à travers l’intestin sans changer de forme.

Tout simplement, la fibre favorise le transit intestinal et prévient la constipation. Des études ont néanmoins indiqué que les fibres ne sont pas si utiles pour combattre la constipation mais elles le sont en terme de prévention.

5. Le lait
Certaines personnes deviennent constipées lorsqu’elles consomment du lait ou des produits laitiers.

6. Grossesse
La grossesse provoque des changements hormonaux qui peuvent rendre une femme plus susceptible d’avoir de la constipation. L’utérus peut aussi compresser l’intestin, ce qui ralenti le transit de la nourriture.

7. Le vieillissement
En vieillissant notre métabolisme ralenti, ce qui a pour conséquence une réduction de l’activité intestinale. Les muscles du tube digestif ne fonctionnent plus aussi bien qu’auparavant.

8. Ne pas aller aux toilettes lorsque l'on en ressent le besoin
Les raisons peuvent être nombreuses : par exemple, on n’est pas chez soi et on préfère attendre d’être de retour pour se rendre aux toilettes. Certains ne font jamais leurs besoins au travail ou à l’école. Certains sont trop occupés pour prendre le temps d’aller aux toilettes, d’autres ne le font pas pour cause de stress émotionnel. Souvent, lorsque l’apprentissage de la propreté est vécu comme difficile par les enfants, ils évitent de faire leurs besoins. Parfois, les enfants sont tout simplement trop occupé à jouer et remettent à plus tard la visite aux toilettes. Néanmoins, si on décide d’ignorer le besoin d’aller aux selles, ce besoin peut graduellement se dissiper jusqu’à ce qu’on ne le ressente plus. Plus on le retarde et plus les selles sèchent et durcissent.

9. Un changement de routine
Lorsque l'on voyage, notre routine change. Cela peut avoir un effet sur notre système digestif, ce qui entraîne parfois une constipation. Les repas sont mangés à des heures différentes, on peut aussi se coucher, se réveiller et aller aux toilettes à différents moments de la journée. Tous ces changements peuvent élever le risque de constipation.

10. Une consommation excessive de laxatifs
Nous pensons tous qu’il est nécessaire d’aller aux toilettes une fois par jour. C’est un mythe. Pour se faire, beaucoup décident de s’auto-médicamenter en prenant des laxatifs qu’ils achètent en pharmacie. Les laxatifs sont efficaces ; ils facilitent le transit intestinal. Le problème est que, si on les prend régulièrement, on doit augmenter la dose pour atteindre le même effet. Les laxatifs peuvent engendre une dépendance. Lorsqu’on en devient dépendant, il existe un risque significatif de constipation dès lors qu’on cesse de les prendre.

11. Ne pas boire suffisamment d’eau (déshydratation)
Les experts disent que lorsqu’on est déjà constipé, boire plus de liquide ne soulage pas forcément. Cependant, lorsqu’on boit régulièrement beaucoup d’eau, on est moins susceptible d’être constipé. Ceux qui souffrent régulièrement de constipation devraient considérer une augmentation de leur consommation d’eau. Beaucoup de sodas et boissons contenant de la caféine peuvent causer de le déshydratation et aggraver la constipation. L’alcool déshydrate aussi le corps et devrait donc être évitée si on est constipé ou susceptible de l’être.

12. Certaines maladies et pathologies
Les maladies qui ont tendances à ralentir la progression des matières fécales dans le côlon, le rectum ou l’anus causent davantage de la constipation. Cela inclut les maladies suivantes :
- Le cancer : à cause des médicaments contre la douleur et la chimiothérapie. Également si une tumeur bloque ou met de la pression sur le système digestif
- Les maladies systémiques (maladies qui affectent certains organes ou tissus, ou qui affectent l’organisme tout entier) : l’amylose, le lupus et la sclérodermie
- Les troubles neurologiques : la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, l’attaque cérébrale, les lésions à la moelle épinière, la pseudo-obstruction intestinale chronique idiopathique
- Les troubles endocriniens et métaboliques : l'urémie, l'hypercalcémie, le diabète, l'hypothyroïdie, un mauvais contrôle glycémique.

13. Les problèmes liés au côlon ou au rectum
Les tumeurs peuvent compresser ou restreindre les voies et causer de la constipation. C’est aussi le cas pour le tissu cicatrisé (adhérences), la diverticulose, le rétrécissement anormal du côlon ou du rectum (sténose colorectale). Les personnes atteints de la maladie de Hirschsprung (une malformation congénitale observée chez certains enfants qui naissent avec un gros intestin dans lequel certaines cellules nerveuses sont absentes) sont aussi susceptibles de souffrir de constipation.


La Formule PROIBS®

Laisser un commentaire